Les Togolais brillent au pays et se font très remarquer au-delà des 56.600 km2. Parmi eux, Edem Tengue. Il fait partie des 20 Africains, sélectionnés sur 500 et qui ont participé du 3 au 7 Juillet 2017 à Paris en France, au programme Young Leaders.

Le programme est une initiative de la Fondation Africa France, soutenue par plusieurs opérateurs français et qui vise à valoriser la qualité de leadership et le caractère responsable et solidaire de jeunes africains. Au total, 13 hommes et 17 femmes ont représenté leur pays au sein du programme dont l’âge moyen est de 33 ans. Le Togolais Edem Tengue qui fait carrière chez le transporteur maritime MAERSK y participe.

Mon projet c’est de faire participer les épargnants africains à la croissance des entreprises africaines et au financement des États

« Au-delà de mes responsabilités chez le transporteur maritime, mon projet c’est de faire participer les épargnants africains à la croissance des entreprises africaines et au financement des Etats », a-t-il confié avant d’ajouter « Tout ce que nous avons vu chez Orange en termes d’innovations, en termes de payement mobile me permet de penser qu’il y a une autre approche de collecter les épargnes en Afrique qui peut être explorée et exploitée avec toute la technologie disponible ».

Directeur général de MAERSK Togo depuis 2016, Edem Tengue, 36 ans, est nanti  d’un diplôme supérieur en finance de l’Université de Leicester et d’un Master en Administration publique et développement de l’Université de Birmingham. Il a travaillé en 2003 à Copenhague (Danemark) comme employé de la compagnie MAERSK Line avant d’être muté en Suède et de regagner le Togo en 2008.

Il est aussi co-fondateur et associé-gérant d’Emergence Capital, une société d’apporteur d’affaires auprès du marché financier régional de l’UEMOA. A Lomé, Edem Tengue joue vraiment dans la cour des grands. Il est membre du bureau exécutif de l’Association des grandes entreprises du Togo (AGET).

Les “Young Leaders” ont eu à échanger avec de grandes personnalités françaises, une belle aubaine pour eux d’élargir non seulement leur carnet d’adresses mais aussi, ouvrir de nouvelles opportunités d’affaires.

Après Paris, les « Young Leaders » poseront ensuite leurs à Abidjan, Tunis, et Nairobi.