La production du miel devra grimper dans les prochains mois au Rwanda. 1000 structures à majorité détenues par des femmes, ont bénéficié d’un appui de la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 343 000 $ US à cet effet.

Le projet fonctionnera directement avec les structures organisées à la base. L’objectif global du projet Rwanda Honey Value Chain est de renforcer la capacité des coopératives de production de miel à accéder aux marchés formels.

Le projet vise 1 000 bénéficiaires dans le district de Rulindo, dont 80% sont des femmes. Il appuiera les coopératives ciblées en fournissant des équipements simples pour améliorer la production; la formation à la production de miel conformément au Code des Apiaires et, renforcer les compétences commerciales de base.

Un volet prend en compte la réhabilitation du Murambi Honey Collection Centre afin de satisfaire aux exigences de certification du Rwanda Standards Board.

«L’agriculture est l’un des secteurs identifiés par le gouvernement rwandais pour stimuler la croissance. Le Conseil de l’agriculture du Rwanda promeut à cet effet, le sous-secteur du rucher y compris les produits d’abeilles et d’abeilles, et la production de vers à soie sous la catégorie des insectes commerciaux. Ce projet soutiendra également l’autonomisation des femmes dans le sous-secteur apicale en participant efficacement à la chaîne de valeur », a déclaré Halima Hashi, principale responsable pays de la BAD au Rwanda.

A la BAD, on soutient que le projet s’inscrit dans les 5 domaines prioritaires de la Banque, en particulier «Feed Africa», qui vise à débloquer le potentiel de l’agriculture dans l’amélioration de la vie des populations africaines.