Le Conseil d’administration du Fonds de solidarité africain (FSA) s’est  réuni les 28 et 29 Mars 2018 à Lomé.  L’examen et l’arrêt des comptes de l’exercice 2017 étaient sur la table des discussions.

Plus de 14  pays sont représentés à travers les délégués venus des espaces francophone et anglophone d’Afrique.

Les travaux ont consisté entre autres, pour les administrateurs, en l’examen en détail des comptes budgétaires de l’exercice 2017, une analyse de la note sur l’orientation stratégique du Fonds, la mise en place d’un système de management de  qualité conforme  à la norme ISO 9001 version 2015.

D’après les plus hautes autorités de l’Institution, l’exerce 2017 marque la troisième année consécutive de résultat bénéficiaire efficient qui se chiffre depuis 2016 à 3 milliard 250millions 611 mille 801 de francs CFA, soit une augmentation de 6,40%  par rapport à l’exercice 2016, résultat du dynamisme des activités opérationnelles et financières de l’Institution.

« Nous nous félicitons de ces résultats auxquels nous sommes  parvenus grâce aux soutiens de tous », a fait savoir  Abdoulaye Barh Bachar, Président du conseil d’administration du FSA.

Cet exercice permettra à terme à l’institution d’améliorer ses performances notamment par le renforcement des relations avec ses clients, personnels, et les organes de décisions, et surtout d’être à travers un système de reporting rigoureux, de rendre plus efficace le travail des ressources humaines par rapport à ses objectifs, de suivre toutes les activités de direction et services rattachés  dans l’optique de rester compétitif sur son marché.

Le FSA est une Institution multilatérale de financement africain  opérationnelle depuis sa création  en 1976. Il regroupe 14 pays Africains dont le Togo. Sa mission est de lutter contre la pauvreté à travers le financement du développement et des microfinances des Etats membres.