« Etonnez-nous les filles ! », c’est par ces mots d’encouragement que la ministre togolaise des postes et de l’économie numérique, Cina Lawson a lancé officiellement à Lomé, la 5ème édition du “Togo Female TechCamp“. C’était en présence de la trentaine de jeunes filles à former en TIC et l’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo, David Gilmour.

Pour la marraine du Female TechCamp, il est aujourd’hui important pour la gent féminine de relever des défis importants même dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (TIC). Et pour les motiver, la ministre de l’économie numérique a donné l’exemple de Salisou Hassan Latifa jeune étudiante de 23 ans au Niger, qui a décroché le prix au Miss Geek Africa 2018 qui consacre chaque année, parmi de nombreuses candidates, le projet TIC le plus pertinent, le plus intelligent et le plus abouti, utile pour la communauté élaborée par des jeunes filles.

Il est selon elle, important pour les jeunes filles, de persévérer dans les technologies numériques qui, plus que jamais, apparaissent comme des outils indispensables pour l’amélioration de notre quotidien.

Au cours de cette rencontre, les jeunes lycéennes, étudiantes et entrepreneures auront à travailler ensemble pour présenter des projets innovants.

Elles ont été encouragées à faire preuve d’audace et d’originalité.

Nadège Afoutou, Coordinatrice du Female TechCamp

« Il s’agit pour nous de relever le niveau de la science en général et de la technologie en particulier. Depuis 2014 nous organisons des camps nationaux où les filles viennent de toutes les régions pour se réunir à Lomé et suivent des ateliers de formation », a dit la coordinatrice du Camp, Nadège Afoutou précisant que pour cette édition, une première phase s’est délocalisée à Kara, dans la partie septentrionale du pays.