La Côte d’Ivoire va se doter d’une ‘’centrale électrique solaire flottante’’, une première du genre en Afrique.  L’annonce a été faite par le ministre ivoirien du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables,Thierry Tanoh.

Selon le ministre, cette centrale va augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique de  la Côte d’Ivoire. Les installations vont se faire sur les plans d’eau, lagune ou la mer.

Il sera financé par l’Agence française de développement (AFD) à hauteur de 80 millions d’euros, sous forme de prêt.

Même si la Côte d’Ivoire est leader dans le secteur de l’électricité en Afrique de l’ouest, il est en retard dans les énergies renouvelables. La production d’électricité est assurée à 75% par l’énergie thermique et le reste par des barrages hydroélectriques. En 2018, le pays a produit à peine un mégawatt.

Notons que la Cote d’Ivoire souhaite faire passer les énergies renouvelables à 11% de son mix énergétique d’ici 2020 et de 16 %  en 2030. Actuellement, la Côte  d’Ivoire dispose d’un réseau de 5000 km de lignes à haute tension et d’une puissance installé de 2200 mégawatts.