Opera, le développeur du navigateur mobile a annoncé vouloir investir 100 millions de dollars au cours des deux prochaines années dans l’économie numérique en Afrique. L’objectif, faciliter la croissance dans ce secteur en plein essor sur le continent.

Des informations parvenues à la rédaction d’Africa rendez-vous, la société utilisera l’investissement pour accélérer l’adoption d’Internet en Afrique et renforcer l’écosystème Internet avec des partenaires locaux. Une politique avec laquelle, les utilisateurs d’opéra en Afrique recevront un contenu entièrement personnalisé et localisé, le point d’entrée pour leur expérience sur Internet avec ambition de réduire jusqu’à 90%, l’utilisation des données.

Opera va collaborer avec des partenaires locaux pour intégrer les services à valeur ajoutée, le paiement mobile et le regroupement de données dans son produit de navigateur. Ceci, pour permettre aux consommateurs d’accéder à des contenus et services de qualité, même via leurs terminaux mobiles.

« L’Afrique est un marché très important pour Opera. Neuf des 20 premiers pays d’Opera Mini utilisateurs proviennent d’Afrique », a déclaré Richard Monday, vice-président d’Afrique, Opera Software et d’ajouter « Nous visons à investir massivement en Afrique, à construire une plate-forme locale et à développer avec les partenaires commerciaux locaux. Cette plate-forme élargira la base d’utilisateurs pour les fournisseurs de contenu, les entreprises de commerce électronique, les opérateurs et bien d’autres compétences pour renforcer l’écosystème Internet africain ».

L’Afrique est en train de se transformer en continent numérique avec l’adoption rapide de l’internet mobile. Au cours des cinq dernières années, le navigateur Opera Mini aura été un facilitateur clé pour apporter plus de la moitié de la population en ligne en Afrique en proposant des outils pour réduire les coûts de données.

Récemment, la société a célébré 100 millions d’utilisateurs mensuels en Afrique et se concentre maintenant sur la création de la prochaine génération de navigateurs Web pour répondre aux besoins des internautes africains.

Pour l’heure, Opera est présent à Cape Town et à Johannesburg, en Afrique du Sud, et se développe avec de nouveaux bureaux à Lagos, au Nigéria et à Nairobi, au Kenya, pour soutenir le développement des entreprises et des produits.