Jonas Edoh, président de Kekeli Lab _ Lomé le 17 décembre 2016

La fracture numérique est encore perceptible dans beaucoup de pays africains notamment le Togo. Pour y remédier, des jeunes se sont retrouvés en association et veulent travailler à faire intégrer les Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les curricula de formation dès les cours primaires.

“Kekeli Lab”, c’est le nom de cette association portée sur les fonts baptismaux le 17 décembre à Lomé. Avec « KEKELI » qui veut dire « Lumière », dans une langue fortement parlée dans le pays et« LAB » comme diminutif du mot « LABORATOIRE », les initiateurs entendent contribuer à la réflexion, à la planification et la mise en place de projets ayant pour objectif l’utilisation rationnelle et raisonnable des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans les écoles au Togo et en Afrique.

« Nous avons conçu un plan de travail d’abord pour la première année que nous avons nommés 7 for 2017 »

Le président de ladite association, Jonas Edoh décline déjà à Africa rendez-vous, quelques actions imminentes. « Pour nos prochaines actions à réaliser à court terme, nous finaliserons notre convention de partenariat avec le Lycée Folly Bébé (dans un quartier à l’est de la capitale), l’établissement pilote du projet », avant d’ajouter « Nous avons conçu un plan de travail d’abord pour la première année que nous avons nommés +« 7 for 2017 »+. Ce plan retrace les actions fortes à expérimenter dans un établissement scolaire avant de nous déployer dans d’autres, sur toute l’étendue du territoire national et le faire démultiplier dans d’autres pays d’Afrique ».

Les premiers responsables de l’association indiquent s’y être lancés depuis belle lurette soulignant que « Kekeli Mobile Learning Center », un de leurs projets phares a été sélectionné par la « Clinton Global Initiative University » en Avril 2016 à l’Université de Californie, Berkeley (USA). Il vise à former des enseignants, des élèves et des membres de l’administration d’une école à l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication à l’école.