La 2eme  édition de la foire internationale du livre (FI2L) a démarré ce 9 novembre 2018. Elle a connu la participation des pays tels  le Bénin, le Burkina-Faso, le Niger, le Cameroun  et la Côte d’ivoire mais aussi de Théo Ananissoh, écrivain Togolais résidant en Allemagne.

Pour cette édition, sont annoncés plusieurs panels et conférences. « Lire, c’est  donc se former parce que aujourd’hui, l’on se forme en s’informant et par là, on est en mesure de se démarquer des autres de par l’ouverture d’esprit et de l’immensité de culture et de connaissance dont on fait montre », a confié Steve Bodjona, le promoteur pour justifier le thème de cette édition.

La lecture, a-t-il rappelé, permet de s’évader, voyager, créer et se recréer soi-même tout en se réjouissant de l’intérêt des Togolais.

Selon M. Bodjona, l’importance du livre, sa valeur nutritive pour l’esprit et l’urgence de faciliter partout dans le monde l’accès au livre justifient la tenue de deux séries de réflexions organisées en prélude a la présente cérémonie.

Plusieurs initiatives sont en cours dans le cadre de cette foire du livre, en l’occurrence, le concours Miss Littérature et le forum livre-jeune.