Le gouvernement nigérien a décidé de réinstaurer la taxe sur les appels internationaux pour le compte de l’année budgétaire 2019. Ceci, après l’avoir supprimé l’année dernière.

La taxe sur les appels internationaux encore appelée ‘‘Taxe sur la terminaison du trafic international entrant’’ (TATTIE) consiste à prélever entre 50 et 88 Francs CFA par minute de communication sur les appels internationaux entrants.

En 2018, le gouvernement avait pris la décision d’abandonner la taxe TATTIE suite à la promesse faite par les opérateurs télécoms de réaliser de gros investissements sur leurs réseaux en vue d’améliorer la couverture et la qualité de leurs services.

« Malheureusement, force est de constater que les engagements auxquels ces sociétés ont souscrit n’ont pas été entièrement honorés », a regretté devant les députés en septembre 2018, le ministre des finances Hassoumi Massoudou.

Notons que la TATTIE avait rapporté dans les années précédentes, des recettes estimées à une vingtaine de milliards de Francs CFA.