Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a accordé une aide de plus de 20 milliards de FCFA au Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risque (proMIFA), ceci sur une durée de 6 ans.

Cet appui qui doit débuter en 2019, est structurée en trois composantes en lien avec les piliers du MIFA. Il va contribuer à révolutionner l’agriculture togolaise et la rendre professionnelle avec un appui technique de 38% au développement des chaînes de valeur agro-pastorales et  l’accès au marché, de 45% au développement des produits financiers et 17% à la coordination et la gestion du proMIFA.

Selon les autorités, le MIFA est sur la bonne voie pour répondre efficacement et durablement aux besoins des populations.  L’agriculture, la création massive d’emplois et l’inclusion sociale sont des orientations essentielles contenues dans le Plan national de développement (PND) dont le Togo s’est doté pour devenir un pays à revenu intermédiaire.

Pour rappel, le FIDA a été lancé en juin 2018 par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé. Il compte promouvoir les produits financiers et assurantiels adaptés au secteur agricole mais aussi, remédier à la fragmentation des chaînes de valeur agricole et  faciliter le partage de risques entre les acteurs du secteur agricole.