Certains accords commerciaux entre l’Union européenne et l’Afrique pourraient prochainement revus. C’est le souhait de la chancelleière Allemande, Angela Merkel qui préside en 2017, le G20.

Pour la chancelière allemande, il est important de renégocier des accords commerciaux entre l’Union européenne et l’Afrique. “Nous reviendrons à nouveau lors du sommet de l’UE en Afrique en automne sur la nécessité de les renégocier”, a déclaré Merkel lors d’un événement pour les organisations non gouvernementales de Hambourg avant le sommet du G20, auquel elle accueillera le mois prochain.

Sans donner de détails précis, elle a estimé que contrats commerciaux avec l’Afrique n’étaient pas «justes».

Cette déclaration pourra être accueillie, même si pas encore traduite en réalité comme un ouf de soulagement dans des milieux politiques et des ONG en Afrique qui soutiennent depuis quelques années que des contrats commerciaux entre l’UE et l’Afrique ne soutiennent pas le développement, mais plutôt des difficultés sur le continent.

Merkel a déclaré à plusieurs reprises qu’elle voulait faire de l’Afrique l’accent de la présidence allemande du G20 et la semaine dernière, une conférence de l’Afrique du G20 a eu lieu à Berlin.