Marcel deSouza (à droite) et Jean-Claude Kassi Brou lors de la passation

Jean-Claude Kassi Brou, ancien ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines, prend fonction comme président de la commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ceci fait suite à sa désignation lors du 52ème sommet ordinaire d’Abuja, au Nigeria. Il remplace ainsi, le Béninois Marcel de Souza après deux ans de fonction.

La cérémonie de passation s’est déroulée jeudi 1er Mars à Abuja, au Nigéria, en présence de membres du corps diplomatique accrédités près le Nigéria et la CEDEAO, des membres du personnel et des chefs des institutions communautaires.

Marcel deSouza a égrené le chapelet des avancées notables réalisées par la Commission sortante. Il a notamment énuméré la poursuite de la réforme institutionnelle de la CEDEAO ; le renouvellement des engagements des États membres pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO à l’horizon 2020, la poursuite des projets de construction d’un nouveau siège pour la Commission de même que d’autres projets en préparation.

Marcel de Souza a fait noter que le retard dans le versement des prélèvements communautaires par les Etats membres, le non-respect des décisions de la Cour de Justice de CEDEAO, l’absence de solution à la crise politique en Guinée Bissau, le renforcement de l’intégration régionale, la consolidation des acquis au niveau de la gestion du personnel et de la maîtrise des charges, la mise en service des postes de contrôle juxtaposés de Noépé entre le Ghana et le Togo, et de Sèmé entre le Bénin et le Nigeria sont entre autres des défis majeurs à relever.

Pour Jean-Claude Brou, les défis à relever portent entre autres sur les attentes des Etats membres dans les domaines économique, social et humain; la cohérence des actions pour plus d’efficacité dans leur mise en œuvre; l’assainissement de l’environnement des affaires pour soutenir et financer les infrastructures, l’industrialisation, l’agriculture et l’économie.

La rigueur dans la gestion opérationnelle et financière des ressources de la CEDEAO; l’amélioration du mécanisme du prélèvement communautaire dans sa mise en œuvre pour assurer la stabilité financière des institutions communautaires; la performance du personnel de la CEDEAO constituent aussi d’autres défis à relever“, a-t-il indiqué.

De nationalité ivoirienne, le nouveau président de la Commission de la CEDEAO est titulaire d’un Doctorat en Sciences économiques, d’une Maîtrise (MBA) en Finance de l’Université de Cincinnati, dans l’Etat d’Ohio, aux Etats-Unis d’Amérique, et d’une autre Maîtrise obtenue à l’Université nationale de Côte d’Ivoire.