Sama Essohamlom, gérant de l'ESMC_Lomé le 07 Férvrier 2018

La production commune de l’Entreprise sociale de marché commun (ESMC) est en marche. Elle a été officiellement lancée à Lomé, le 07 février 2017, devant des milliers de partenaires et opérateurs.

La cérémonie de lancement organisée à Lomé, devant le siège de l’institution vient ainsi donc donner le coup d’envoi de l’opérationnalisation réelle de la plateforme mise en place. Selon les explications du Chargé des affaires à l’ESMC, la production commune a pour objectif d’intégrer chaque être humain et son activité à un marché commun qui fasse en sorte que la richesse atteigne tout le monde.

4 centrales d’achat communes ont été mises en place et cela matérialise ainsi donc la production commune et fait que chaque individu qui vient à la plateforme à travers son compte marchand est rattaché directement au compte commun représenté par ces quatre centrales et participe de fait aux quatre activités qui caractérisent la production commune.

Le marché commun qui intègre tous pour réaliser ensemble la production commune, la transformation commune, la vente et achat en commun entrainant une économie de chaînes qui inclut tous et les retombées atteignent tous, sans exclusion aucune.

Pour faire en sorte que le marché soit à proximité des populations, le marché se voulant inclusif, les promoteurs ont mis en place un guichet unique d’intégration universelle dans chacun des 385 cantons que compte le pays.

Au jour du lancement, ils étaient au total 722.000 comptes à avoir déjà souscrit. Ils sont désormais opérationnels et pourront bénéficier ainsi d’un bon de consommation mensuel de 30.000 Francs à chacun. Les promoteurs espèrent voir atteindre dans un délai très proche le million pour que chacun puisse arriver à en tirer le meilleur.

Pour ceux qui avaient fait une “souscription pour soi” ils recevaient depuis quelques semaines des bons de commande pour acheter entre autres, du carburant pour leurs engins et d’autres encore pour des besoins ménagers comme l’achat de bonbonne de gaz de cuisine

Et tout cela, à en croire le gérant de l’ESMC, Sama Essohamlom, concoure bien à l’atteinte des 17 ODD fixés par les Nations Unies pour entre autres, le partage des richesses pour l’éradication de la pauvreté, de la corruption.

“Nous avons les clés de toutes les ressources en main. On ne dira plus jamais qu’il n’y a pas du travail. Le travail, c’est l’énergie que nous avons dans nos corps », a déclaré le gérant de l’ESMC, Sama Essohamlom.