Le centre togolais des expositions et foires de Lomé a fermé ses portes le 10 décembre 2018. Au lendemain de la fermeture, c’est une autre foire qui s’anime, un marché à ciel ouvert où sont bradés des produits. La foire dit-on, c’est aussi l’après-foire.

Maintenant ce n’est plus dans les pavillons mais plutôt dans les allées principales  de la foire que les exposants sont venus étaler leurs produits pour être directement en contact avec les autres exposants qui n’ont peut-être pas eu l’occasion de faire le tour. Mais aussi, les derniers visiteurs qui connaissent ce moment comme celui de bonnes affaires.

Natacha, jeune étudiante de 25 ans est dans l’embarras. « Chaque année,  j’ai l’habitude de  faire mes achats au lendemain de la fermeture de la foire, parce-qu’on diminue le prix des produits et je profite pour payer beaucoup de choses », a-t-elle expliqué. mais cette année, elle était surprise par le coût réduit des produits exposés.

Pour Da vodou, vendeuse de chaussures à la foire, le marché qui s’anime c’est pour donner la chance  à ceux qui n’ont pas pu venir les jours antérieurs de pouvoir faire leurs achats.

Au  marché de l’après-foire, les produits vendus dans les stands ont vus les coûts revus à la baisse. Les exposants rivalisaient avec des expressions telles “approchez-regardez”, “c’est moins cher”, juste pour attirer l’attention des passants vers les produits étalés à même le  sol.

« On profite de ce petit marché pour diminuer les produits. Il y a des gens qui viennent chercher en gros », confie Lassine Djire, vendeur de basins riches. « Moi aussi, j’en ai profité pour acheter des pagnes et faire des chemises chez moi au Mali », a-t-il ajouté, déclarant qu’il est prêt à participer à la 16e édition de la foire internationale de Lomé puisque l’édition de cette année a été bonne pour lui.

la Foire, c’est aussi l’après-foire. Avis lancé pour l’édition 2019 annoncée du 22 novembre au 09 décembre 2019.