Kueku Banka Johnson, directeur du CETEF

A quelques heures de la fermeture officielle des pavillons de la 15ème foire internationale de Lomé, le bilan s’annonce positif. C’est ce qu’ont indiqué les responsables du Centre togolais des expositions et foires de Lomé (CETEF).

Même si le quota des 300 000 visiteurs ne pourra pas être atteint, le directeur du CETEF se dit satisfait, avec un total de 256 mille 330 visiteurs enregistrés, à la date du dimanche 9 décembre 2018, c’est-à-dire la veille de la clôture de cette fête foraine.

Pour lui, cette manifestation est un succès au vu des différentes activités qui l’ont meublées. Il a fait allusion aux conférences thématiques et aux rencontres B2B entre les opérateurs économiques.

« La foire n’est pas forcément un lieu de vente mais de rencontre de partenariat », a dit Kueku Banka Johnson, directeur du CETEF. Il a ajouté qu’il s’agit d’un travail de longue haleine qui demande beaucoup d’effort et d’accomplissement de la part de chaque acteur économique.

« En matière de foire, il n’y a jamais eu de retour immédiat du capital investi », a martelé M. Johnson. Il a par ailleurs rappelé aux exposants que la foire est un lieu où tout acteur économique que ce soit entrepreneur, industriel ou artisan, fait la prospection de ses produits.

Le rendez-vous est donc pris pour la 16ème édition de la foire internationale de Lomé du 22 novembre au 09 décembre 2019.