L’Union européenne (UE) et l’Allemagne soutiennent, avec 3,9 milliards de francs CFA, la production et la commercialisation de la filière ananas au Togo. Un appui qui vient soutenir le Plan national de développement (PND), élaboré par le gouvernement togolais.

Selon la Cheffe de délégation de l’UE au Togo, Cristina Martins Barreira, ce fond devrait créer des débouchés à presque 4000 producteurs agricoles et des milliers d’emplois issus du processus de  transformation et de la commercialisation de l’ananas.

Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du programme de l’Union européenne pour la compétitivité de l’Afrique de l’ouest vise à promouvoir les pays, de cette sous-région, à s’intégrer dans les échanges commerciaux régionaux et internationaux.

Pour le Togo, le programme, qui sera exécuté sur 4 ans, devrait permettre de faciliter l’accès aux marchés régionaux et internationaux à des commerçants d’ananas à moindre coût.