Assiongbon Ekpé Francis Pedro Amuzun

L’Union des forces de changement (UFC) qui s’accrochait à son siège à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) l’a finalement lâché. Jean-Claude Homawoo qui y siégeait a été remplacé au cours d’un vote à l’Assemblée nationale, par Assiongbon Ekpé Francis Pédro Amuzun, de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), membre de la C14.

Comme les votes antérieurs pour désigner les représentants des partis à l’hémicycle, les députés togolais ont procédé ce 8 Novembre 2018 à mains levées, pour désigner le dernier représentant pour boucler la liste de la C14.

Selon les leaders de cette Coalition, ce vote vient répondre réellement à la lettre et à l’esprit de la feuille de route des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO pour une sortie de crise et l’organisation de façon consensuelle et inclusive des élections locales et législatives.

Le 6 novembre, Isaac Tchiakpé, conseiller spécial de Gilchrist Olympio a souligné que son parti n’allait jamais céder son siège et au cas contraire, préfère aller au monastère.

A la Coalition, on estime que ce n’est qu’une étape qui est franchie, la suite sera de remettre tout à plat et de recommencer.

Francis Pedro Amuzun, devra-t-on le rappeler, avait déjà siégé à la CENi en 2015 mais a été éjecté pour avoir contesté des résultats non consolidés.