Deux semaines après d’intenses activités sur le site du Centre togolais des expositions et foires (CETEF), c’est la satisfaction qui se lit sur les visages des  exposants. 15 jours déjà sur le site de la 15ème foire internationale de Lomé, le compte à rebours pour les 48 dernières heures a commencé.

Dans le pavillon Agou, chez les exposants du pays invité d’honneur, le Burkina Faso, on se frotte les mains. Pour Daouda, un exposant burkinabé qui propose des sculptures, le bilan ne peut être que positif. « Nous sommes à un bilan positif ces derniers jours. Plus nous tendons vers la fin plus l’envie de rester nous anime », a-t-il confié au reporter d’Africa rendez-vous. « Même si nos produits sont diversement appréciés par les visiteurs, poursuit-il, la plupart de ceux qui nous visitent sont ceux avec qui nous tissons plus de partenariats ». « Cela nous rassure et nous donne plus de réconfort », a conclu Daouda.

Même son de cloche chez d’autres exposants interrogés. « Nous avons constaté une hausse de notre chiffre d’affaires ces derniers jours », a dit Kossigan, qui vend dans une crèmerie. « Nous espérons finir cette fête foraine dans cette ambiance », a-t-il ajouté.

« Depuis quelques jours, nous ne nous plaignons plus », renchérit Joceline. Émettant les mêmes vœux que Kossigan, Joceline souhaite que « les choses demeurent ainsi jusqu’à la fin de la foire ».

Il faut rappeler que la 15ème foire internationale de Lomé clôt ses portes le 10 décembre.