La Côte d’Ivoire vient d’élaborer un projet de E-Agriculture, qui propose des solutions numériques pour le désenclavement des zones rurales. Ce projet va permettre d’accroître l’accès aux services numériques et l’utilisation de plateformes numériques dans les zones rurales afin d’améliorer la productivité et l’accès aux marchés.

Il va aussi étendre la connectivité dans les zones rurales et favoriser le développement de l’agriculture par l’intégration des services e-agricoles, soutient le gouvernement ivoirien.

Le projet E-Agriculture a pour entre autre objectif de faciliter l’accès à l’information des petits exploitants aux prix du marché des semences, et de connecter de manière virtuelle des producteurs agricoles ivoiriens, ghanéens et burkinabés.

Ce projet de solution numérique en faveur de l’agriculture a séduit la banque mondiale, qui a accordé 37,2 milliards de francs CFA  pour son financement. C’est pas le premier projet que la banque mondiale finance cette année en Côte d’Ivoire, à travers sa filiale AID (Association internationale de développement).

Au cours de l’année fiscale 2017- 2018, l’AID a approuvé plusieurs projets pour un montant d’environ 683 milliards de francs CFA dont le projet E-Agriculture et celui de  l’Identité unique pour l’intégration régionale et l’inclusion sociale.

L’AID aide les pays à réduire la pauvreté en accordant des prêts et des dons destinés à stimuler la croissance économique, à réduire les inégalités et à améliorer la vie des plus démunis.