Le  projet n’est qu’à sa phase d’expérimentation mais il est déjà connu du grand public. Son nom est Kekelithèque, une bibliothèque virtuelle qui met à la disposition des apprenants une collection de ressources éducationnelles numériques. Elle est accessible en réseau local ou en intranet.

Cette bibliothèque est constituée des supports de cours, des romans, des anciennes épreuves, des corrigés d’exercices et des annales.

Selon Seti Afanou, responsable innovation et Tic de Kekeli Lab, lorsque la bibliothèque est alimentée, un hotspot Wifi est créé automatiquement pour assurer l’interconnexion. “L’utilisateur peut se connecter et accéder aux différentes ressources de la bibliothèque virtuelle par un smartphone, un ordinateur portable ou une tablette et tout ce qui fonctionne sans connexion internet“, a expliqué M. Afanou.

Notons que Kekelithèque est en phase expérimentale au lycée Folly-Bébé de Kanyikopé, dans la banlieue Est de Lomé, au Togo. A cet effet, 20 enseignants ont été formés sur les pratiques pédagogiques à l’utilisation des technologies dans l’éducation. Des élèves ont été aussi initiés à l’utilisation de la bibliothèque virtuelle Kekelithèque.

Kekelithèque est une initiative de Kekeli lab, une organisation togolaise à but non lucratif qui veut intégrer les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’éducation et dans la formation en vue d’atteindre l’objectif de développement durable (ODD) 4. Un objectif qui prône l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité et promeut les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.

Selon ses promoteurs, kekeli Lab, veut contribuer à l’accès universel à des contenus éducatifs de qualité par le biais des TIC. L’autre mission, est de vulgariser l’utilisation pédagogique et adaptée des TIC dans les institutions éducatives.

Pour l’heure, Kekelithèque est la toute première initiative du genre au Togo et même en Afrique de l’ouest .