La Côte d’Ivoire célèbre mercredi à Abidjan la Journée nationale de la paix. Cette célébration, selon Abidjan, vise à sensibiliser et à éduquer les populations à la culture de la paix.

La Journée qui est à sa 21ème édition sera officiellement célébrée au Palais de la culture d’Abidjan sous le thème de “la participation de tous à la sécurité, gage de paix”.

Le gouvernement prévoit des activités scientifiques, sportives et socioculturelles de nature à renforcer la cohésion sociale et la paix en Côte d’Ivoire.

En prélude à cette célébration, le ministre en charge de la cohésion sociale, Mariatou Koné, a invité les Ivoiriens à cultiver et à entretenir la paix, gage d’un développement durable.

“Nous voulons à travers cette journée, renforcer et consolider l’idéal de paix par la contribution de tous les citoyens de ce pays”, a-t-elle déclaré.

Il s’agira également au cours de cette célébration de présenter les avancées en matière de paix et de cohésion sociale depuis la fin de la crise post-électorale de 2010 qui a fait au moins 3.000 morts.

Malgré une paix relative marquée par la fermeture de l’Opération des Nations en Côte d’ivoire (ONUCI), le pays a connu, au cours du premier semestre de cette année, des remous sociaux dus à la grève des fonctionnaires, aux mouvements d’humeur des soldats et des ex-combattants démobilisés.

La Journée nationale de la paix a été instituée en 1996 et est célébrée le 15 novembre de chaque année en vue de sensibiliser et d’éduquer les populations à la culture de la paix dans leurs attitudes et comportements quotidiens ainsi qu’au vivre ensemble malgré leurs différences.