Vaste sujet que le point G ! Légende urbaine ou réalité ? Où le trouver ? Comment le stimuler ? Est-il la clé de l’orgasme ? Pour répondre à ces questions, Cosmo a sondé les principales intéressées. Sans tabou, les langues se sont déliées et vous, jeunes femmes pleines de vie, vous nous avez livré votre vision du point G. Pour éclairer un peu plus nos lanternes, Valérie Cordonnier, sexologue, répond à nos questions pour faire le point sur le satané G !

Le point G, au lycée, c’était uniquement de la géométrie. Un peu plus tard, vous avez découvert qu’il pouvait aussi se retrouver… en gymnastique !

Vous saisissez l’idée générale. Quoi qu’il en soit, le point G, tout le monde en parle mais personne ne le connaît vraiment.

Raison pour laquelle nous sommes parties à sa recherche, au travers de vos témoignages et de l’aide précieuse de la sexologue Valérie Cordonnier. Enquête de terrain… Ou presque.

Le point G : mythe ou réalité ?
La sexologue est impérative là dessus : le point G existe. La preuve, on arrive à le localiser et à le ressentir.

Et pourtant, à force de tenter d’atteindre l’orgasme avec son point G sans y parvenir, nombreuses ont crié au mythe urbain !

Où se trouve le point G ?
Là est la question ! Savoir qu’il existe est une chose, réussir à le trouver en est un autre. Plus qu’un point, il s’agit d’une petite zone, de la taille d’une grosse pièce de monnaie.

Situé à 4 ou 5 centimètres de l’entrée du vagin du côté du nombril. Le meilleur moyen de le trouver est encore de partir à sa recherche, n’est-ce-pas ?

A l’aide d’un ou de deux doigts courbés côté nombril, cherchez une petite zone à l’aspect plus « rugueux » que le reste de votre muqueuse vaginale.

Comment stimuler le point G ?
Pour atteindre l’orgasme grâce au point G, le mieux est encore d’utiliser ses doigts, plus précis que l’organe génital de monsieur ou d’un sextoy.

Côté positions sexuelles, privilégiez celles pour lesquelles votre partenaire se trouve à l’arrière. La position sexuelle de la levrette ou de la levrette couchée notamment.

Néanmoins, comme le disent si justement ces jeunes femmes : pour mieux comprendre comment prendre du plaisir, le must est encore de chercher son point G en solo et à deux !