Plus de peur, l’attente a été longue, le verdict est tombé et c’est final. L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et Blé Goudé, ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes, surnommé le “général de la rue” seront vraiment libérés. La requête introduite par le procureur de la Cour pénale internationale est rejetée.

Dans une note parvenue à la rédaction d’Africa rendez-vous, le procureur de la CPI, Fatou Bensouda soulignait que l’Accusation avait le droit d’interjeter appel de cette décision de libérer Gbagbo et Blé Goudé. L’appel a tout simplement été rejeté.

A la majorité, la Chambre (…) rejette la requête présentée par le procureur de maintenir M. Gbagbo et M. Blé Goudé en détention et demande au greffe d’obtenir les assurances nécessaires auprès de MM. Gbagbo et Blé Goudé et de leurs conseils respectifs pour garantir le retour de M. Gbagbo et de M. Blé Goudé si et au moment où leur présence au siège de la Cour serait requise comme nous l’avons dit ce matin“, a annoncé le juge Cuno Tarfusser.