Le Ghana pourra survivre sans l’aide extérieure ou mieux du Fonds monétaire international (FMI). Le président Akufo-Addo a encore insisté sur cette démarche devant l’hémicycle alors qu’il présentait le 21 février 2019, à Accra, l’état de la Nation.

Pour le numéro1 ghanéen, cette sortie ne va plus se faire attendre. Il parle même du mois d’Avril 2019. La veille, une équipe gouvernementale lui avait soumis son rapport.

Au delà du plan de sortie du FMI, Nana Akufo-Addo est revenu faire l’état sur ses promesses de campagne entre autres, la création d’emploi, l’implantation d’usines dans chaque circonscription électorale, la création de nouvelles régions, la politique d’instauration de la gratuité des frais de scolarité au secondaire et pour des études supérieures.

Devra-t-on le rappeler, cette présentation, la troisième depuis son accession au pouvoir, s’est faite en présence de ses prédécesseurs notamment, John Mahama ou John Jerry Rawlings.