La Cour pénale internationale (CPI) ordonne la libération conditionnelle de l’ex president ivoirien Laurent Gbagbo. C’était lors d’une nouvelle audience ouverte ce vendredi 1 février 2019 à la Haye.

Après une bataille verbale entre les deux parties, le procureur dit ne pas être contre la libération de Laurent Gbagbo. Pour elle, il n’est pas question à celui-ci de rentrer en Côte d’Ivoire parce qu’elle estime que l’ex-président Ivoirien est “sans papier” donc contraint de rester au Pays Bas. Concernant la libération de Charles Blé Goudé, l’incertitude plane toujours.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont été acquittés par la CPI le 15 janvier 2019 ce qui équivaut à leur libération. Mais quelques heures après l’annonce, leur libération a été reportée.

Notons que l’ancien president ivoirien est détenu depuis le 30 novembre 2011 pour crime contre l’humanité.