Les parties prenantes au pré dialogue avec la facilitation ghanéenne

C’est confirmé, le dialogue inter-togolais va réellement se tenir le 19 Février 2018 à Lomé. Ceci, sous la conduite du Chef de l’Etat ghanéen Nana Akufo Ado. Le président togolais, Faure Gnassingbé n’y sera pas.

Sans expliquer les motifs de l’absence du Chef de l’Etat Togolais à l’ouverture du dialogue, l’un des facilitateurs ghanéens Daniel Osseï a souligné que la cérémonie sera présidée par son homologue ghanéen.

Aussi, a-t-il précisé que le président ghanéen aura “naturellement” à échanger avec Faure Gnassinsgbé avant le début du dialogue.

A la cérémonie d’ouverture, tous les partis politiques, les présidents d’institutions et toutes les autorités administratives et religieuses du pays.

Sur l’ouverture ou non du dialogue à d’autres partis politiques, la facilitation ghanéenne a souligné qu’il est unanimement retenu que chaque partie envoie sept (7) représentants. « Le cercle ne sera ouvert à d’autres parties politiques que si et seulement si les parties en discussions le décident », a expliqué Daniel Osseï qui avait à sa droite, le ministre ghanéen de la défense Kan Dapaah qui avait démarré la facilitation.

Selon la facilitation ghanéenne, pouvoir et opposition se sont entendus de mener ce dialogue pendant une dizaine de jours.