“Le dialogue proposé par le pouvoir était de l’artifice”, c’est en substance, ce qu’a laissé entendre le président du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio, membre de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise. Il parle aussi de la suite à donner à leur “lutte” en marge de la marche de protestation du 31 Janvier 2018.