Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari

“C’est le vrai moi, je vous assure”, a déclaré dimanche le président nigérian Muhammadu Buhari, selon un communiqué de la présidence. Il souhaitait ainsi couper court aux rumeurs sur sa mort qui inondent les réseaux sociaux depuis des mois.

Certaines le disent mort, d’autres donnent même le nom d’un remplaçant soudanais appelé “Jubril”. Les rumeurs vont bon train sur Twitter, Facebook et YouTube. Même si aucune preuve ne vient confirmer le décès du président du Nigeria Muhammadu Buhari, les posts sont  partagés des milliers de fois depuis des mois. Au point que le président nigérian en personne a dû sortir de son silence.

“C’est le vrai moi, je vous assure. Je vais bientôt célébrer mon 76e anniversaire et je continuerai à bien me porter”, a déclaré dimanche 2 décembre le chef de l’État nigérian à des membres de la diaspora nigériane en marge de la 24e Conférence de l’ONU sur le climat (COP24) à Katowice, en Pologne.

“Beaucoup de gens espéraient que je sois mort à cause de mes problèmes de santé”, a-t-il poursuivi, qualifiant ceux qui répandaient ces rumeurs d'”ignorants” et d'”impies”, selon un communiqué signé de son porte-parole Garba Shehu. Le président, qui briguera en 2019 un deuxième mandat, a passé une grande partie de l’année 2017 à Londres pour se faire soigner d’une grave maladie qui n’a pas été révélée au grand public.

Le principal parti d’opposition du Nigeria, le Parti démocratique du peuple (PDP), a toujours insisté sur le fait que Muhammdu Buhari est indisposé et inapte à gouverner.

Avec AFP