Après quelques tours de passe, Robert Mugabe démissionne “enfin”, à 93 ans. C’est par une lettre adressée au président de l’Assemblée nationale que cette démission a été officialisée.

Moi Robert Gabriel Mugabe (…) remets formellement ma démission de président de la République du Zimbabwe avec effet immédiat”, a déclaré le président de l’assemblée nationale Jacob Mudenda, en lisant, sous les applaudissements, la lettre de démission du chef de l’État. J’ai choisi volontairement de démissionner. (…) Cette décision a été motivée par (…) mon désir d’assurer un transfert du pouvoir sans problème, pacifique et non violent“, a-t-il encore expliqué dans sa lettre.

Cette note est parvenue à l’hémicycle au moment où les députés et les sénateurs étaient réunis en congrès extraordinaire pour débattre en urgence d’une motion de destitution. Robert Mugabe, héros de la guerre d’indépendance, a dirigé son pays d’une main de fer, muselant l’opposition et ruinant l’économie du pays.

L’annonce de sa démission a été immédiatement saluée par un concert assourdissant d’avertisseurs dans la capitale Harare. Depuis le coup de force de l’armée il y a une semaine, provoqué par la révocation du vice-président Emmerson Mnangagwa, le président Mugabe avait perdu un à un ses soutiens.

C’est des scènes de liesse dans les rues de Harare.