Robert Mugabe_ Président du Zimbabwe

Les Zimbabwéens ne pourront plus se prévaloir de deux nationalités. Le gouvernement penche à mettre fin à cette disposition avec la modification de la loi suprême y afférente.

Selon les propos du Général Tobaiwa Mudede, la nouvelle Constitution permet d’avoir une double citoyenneté et cela est très préjudiciable. Il a à cet effet, souligné que le gouvernement entend donc proposer la modification de la loi suprême pour abolir ces dispositions.

“En tant que ministère de l’Intérieur, nous avons décidé que nous n’allons pas procéder au réalignement (de la Loi sur la citoyenneté à la Constitution), mais pour amendement”, a-t-il déclaré.

Il a souligné que les articles 36, 37 et 43 de la (nouvelle) Constitution devaient être modifiés car, précise-t-il, pourraient favoriser entre autres, l’évasion fiscale, l’évasion de la justice, la complicité de traite des êtres humains, de terrorisme international et de problèmes de contrôle de l’immigration.

Au Zimbabwé, la nouvelle Constitution a abrogé les dispositions exigeant des étrangers qui ont acquis la citoyenneté du Zimbabwe de faire un serment de loyauté.