Pius Agbetomey, Garde des sceaux, ministre de la justice

On en sait désormais sur le nombre des détenus politiques relaxés au lendemain de l’accord politique du dialogue pouvoir-opposition. Au total, 41 personnes relaxées sur toute l’étendue du territoire national. Mais, les deux membres du mouvement Nubueke, Messenth Kokodoko et Joseph Eza, continuent leur séjour carcéral.

L’information est confirmée par le garde des sceaux, ministre de la justice, Pius Agbetomey, joint au téléphone par la rédaction d’Africa rendez-vous.

Selon le garde des sceaux. Il s’agit plutôt de 35 personnes (et non 45 telles annoncées par la facilitation ), qui ont bénéficié de la grâce présidentielle. A ces 35, s’ajoutent 6 autres personnes arrêtées dans l’affaire des incendies. « Dans l’affaire des incendies, ils étaient 7 mais une personne avait déjà bénéficié d’une liberté provisoire, sous contrôle judiciaire », explique le ministre Pius Agbetomey.

Autre fait, les membres du mouvement Nubueke devront continuer leur séjour carcéral. 3 au départ avec 1 qui aura bénéficié de liberté provisoire sous contrôle judiciaire, Messenth kokodoko et Joseph Eza puisque c’est d’eux qu’il s’agit, sont gardés derrière les barreaux parce qu’étant dans une procédure criminelle, selon les explications du garde des sceaux.

Des activistes réclament depuis lors leur libération soulignant qu’ils ne sont que “des défenseurs de la démocratie et de la bonne gouvernance au Togo”.

« C’est une procédure criminelle, il faut que l’instruction préparatoire s’immisce, renvoie le dossier vers la chambre d’accusation de la Cour d’appel comme ce fut le cas du dossier des incendies mais cela n’exclue pas qu’au cours de la procédure, si les circonstances  l’exigent, peuvent aussi bénéficier d’une liberté provisoire », explique le Ministre Agbetomey.

Il insiste que ne peuvent bénéficier d’une mesure de grâce que ceux qui ont jugés et condamnés. « Ceux qui font partie d’une procédure d’instruction préparatoire ne peuvent bénéficier que d’une liberté provisoire », rappelle le garde des sceaux.