Les églises appellent les protagonistes à un consensus. Après les Évêques, ce mardi 4 décembre 2018 à Lomé, c’est le tour de  l’Église évangélique presbytérienne du Togo (EEPT) et l’Église méthodiste du Togo (EMT) de demander le report des élections législatives fixées au 20 décembre 2018.

Indexant des « conditions non consensuelles » dans lesquelles le Togo est appelé à s’engager dans un nouveau processus électoral,  l’EEPT et l’EMT font appel aux autorités à repousser de quelques mois les élections législatives afin de trouver des solutions consensuelles et durables à la crise sociopolitiques.

« La crise togolaise semble réfractaire aux différents remèdes administrés depuis 28 ans, malgré les différentes initiatives d’approches de solution. La dernière qui fut celle de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)  qui n’a pas donné les résultats attendus », ont-ils fait remarquer.

Les premiers responsables Évangéliques et Méthodistes estiment que cette attitude de la classe politique togolaise amène légitimement à se poser des questions sur son attachement pour le peuple qu’elle aspire diriger. Toutefois, ils les exhortent à une évaluation objective de la mise en œuvre des recommandations de la feuille de route de la CEDEAO en général et aux recommandations relatives aux réformes constitutionnelles et institutionnelles en particulier.

« Le report de quelques mois des élections législatives donnerait une nouvelle occasion aux acteurs politiques d’approfondir le dialogue », a déclaré le modérateur de l’EEPT, Pasteur Daniel Akotia.  Selon lui, la tension qui règne en ces moments où toute la communauté chrétienne se prépare pour l’avent exige d’eux qui sont les responsables d’église, d’interpeller les protagonistes sur les risques d’une « exacerbation » de la crise et d’un nouvel chaos.

Rappelons que le 24 juillet 2018, dans une lettre, les responsables de ces églises ont interpelé les instances de la CEDEAO ainsi que tous les acteurs politiques de ne pas oublier que les conséquences des échecs des approches de solutions dans le passé ont affecté beaucoup de vie.