Les députés togolais élus à l’issue des élections législatives du 20 décembre 2018 entament ce mardi 8 janvier 2019, leur première séance plénière de la session de plein droit. Un avis a été envoyé à leur endroit à cet effet.

L’avis est signé du doyen d’âge, André Johnson, ancien ministre de l’environnement de Faure Gnassingbé, membre et candidat sous la bannière de l’union des forces de changement (UFC). Cette session de droit sera consacrée entre autres, à l’élection du nouveau bureau de l’Assemblée nationale, la formation des groupes parlementaires et, la révision du règlement intérieur de l’Assemblée.

Du 20 Août 2013 au 28 décembre 2018, c’est un total de 117 lois votés à l’hémicycle par les députés de la cinquième législature qui ont eu en tout, 11 sessions ordinaires et 12 sessions extraordinaires.

Selon la Constitution togolaise, l’Assemblée nationale se réunit de plein droit en deux (02) sessions ordinaires par an; la première session s’ouvre le premier mardi d’avril et la seconde session le premier mardi d’octobre. Chacune des sessions dure trois (03) mois.