Tikpi Atchadam, président national du PNP

Le Parti national panafricain (PNP), c’est l’un des partis politiques au Togo, quoique récent, qui arrive à se démarquer sur la scène politique. Reçu sur une radio locale, le président du parti, Tikpi Atchadam a appelé les siens à plus de travail.

La clé de voute pour pouvoir renverser ce régime cinquantenaire, c’est de se mettre au travail“, c’est en substance, ce qu’a laissé entendre le leader du PNP jeudi sur Taxi Fm. L’homme qui a réussi à faire le comble du grand stade à Sokodé lors de son dernier meeting au retour d’une tournée nationale, a appelé les partis à se mettre sérieusement au travail car dit-il, c’est la seule manière pour eux (partis de l’opposition) de venir à bout du parti au pouvoir.

Le RPT-UNIR dit-il, se maintient au pouvoir parce qu’il a instauré un cercle vicieux qui ne pourra pas permettre à l’opposition de se démarquer sans stratégie et ardeur.

« Mettons-nous au travail, le peuple est là comme notre baromètre et pourra apprécier faire un choix utile », soutient Tikpi Atchadam pour qui cette stratégie est une belle panacée pour éclaircir la scène politique togolaise.

Pour lui, tant que le pouvoir ne parle plus de réformes mais oriente les débats vers la cinquième République, il faut les suivre et travailler en conséquence.

L’homme estime qu’il est aussi important pour ceux qui se réclament opposants, de créer une unité d’action, pour contraindre à l’échec, le parti (au pouvoir depuis 1967), lors des prochaines joutes électorales.

Le Togo ira aux urnes en 2018 pour renouveler l’Assemblée nationale. Suivra la présidentielle, deux années plus tard.