Faure Gnassingbé, Chef de l'Etat togolais

Le ton est donné pour l’organisation prochaine des élections législatives et locales au Togo. En Conseil des ministres le 10 Janvier à Lomé, le gouvernement a annoncé la mise en place imminente de 38 Commissions électorales locales indépendantes (CELI).

La mise en place des CELI, est l’un des décrets pris par le Conseil présidé par le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé. Non seulement, les CELI seront mis sur pieds mais aussi leurs ressorts territoriaux, à se fier au communiqué du Conseil.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI), quoique non complète avec l’absence des représentants de partis parlementaires, a entamé selon le gouvernement, ses activités pour la préparation des différents scrutins prévus en 2018, sans préciser de dates.

Il est annoncé dès ce mois de Janvier, la révision des listes électorales.

Au Togo, la CENI est un service de l’État, une autorité administrative indépendante qui a pour mission d’organiser et de superviser les différentes consultations. Les CELI par contre, servent de canal de transmission entre l’organe central qu’est la CENI et les démembrements de ladite localité.