attroupement autour de la victime du braquage au quartier Bè-Kpota à Lomé

Un braquage à l’arme légère s’est déroulé le samedi 12 janvier 2019 au quartier Bè-Kpota à Lomé. La victime, un monnayeur, la quarantaine a été abattue de sang froid par des malfrats qui sont repartis avec leur butin, la bagatelle somme de 500 mille Francs CFA, sur une moto, selon les témoins.

L’insécurité devient grandissante à Lomé, la capitale tout comme dans ses banlieues. C’est le cas de Bè-kpota, situé dans la périphérie Est. Samedi 12 janvier 2019, un peu avant 19h GMT, le monnayeur qui venait d’arriver chez sa femme dans sa boutique, a apparemment été filé et reçu la visite de deux hommes, armes aux poings.

Menacés de remettre tout ce qu’ils avaient, la femme a très vite obtempéré. Le mari qui a voulu résister s’est fait tirer dessus.

Le temps que les corps habillés n’arrivent sur les lieux, le monnayeur a rendu l’âme.

Cette scène n’est pas à sa première, au lendemain des fêtes de fin d’année, un braquage similaire s’est produit non loin du rond-point Bè-Kpota Adakpamé faisant un mort et un autre, sur une dame, à la manchette.