L’ingénieur économiste béninois, Antoine Finagnon Dedewanou, actuellement en formation doctorale à l’Université Laval (Canada), vient de remporter la Médaille Lareq d’excellence.

Le lauréat Dedewanou avait présenté un travail sur l’analyse comparative des déterminants de la croissance des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) et ceux à forte croissance. Dans le papier soumis, Antoine Finagnon Dedewanou décrypte les déterminants de la croissance économique au sein de l’union afin d’identifier quelques mesures de politique économique appropriées pouvant soutenir la relance de la croissance dans cette zone monétaire.

Le doctorant remporte ainsi un prix constitué d’un certificat et d’une enveloppe de 1000 dollars américains.

Le laboratoire d’Analyse-Recherche en économie quantitative (Lareq), basé en RDC, récompense depuis 2014 un jeune économiste ou mathématicien africain de moins de trente ans qui se révèle être capable d’apporter une contribution significative à l’avancée de la pensée et de la connaissance économiques ou scientifiques dans les années à venir.

Selon le coordonnateur adjoint de Lareq, Cédrick Tombola Muke, au travers de cette médaille, le Lareq veut encourager l’émergence d’une nouvelle classe d’économistes africains, à même de décrocher dans les années à venir le Prix Nobel de sciences économiques.

La première édition de la Médaille Lareq avait été remportée par l’Ivoirien Kone N’Golo.