Le continent africain se lève contre les maladies rhumatismales, au Bénin. Il a été organisé à Grand-Popo, une ville située au sud-ouest du pays, un congrès pour un meilleur traitement de la pathologie. Il a vu la participation de plusieurs pays tels le Togo, la Côte d’ivoire, le Congo, le Sénégal et la France.

C’est à l’initiative de la société béninoise de rhumatologie (Sober) pour mieux prendre en compte, la réalité africaine de la pratique rhumatologique. L’objectif, trouver les moyens équitables pour mieux prendre en charge  les pathologies rhumatismales en Afrique.

Selon la présidente de la Sober, Marcelle Gounongbé, en Afrique les maladies ont une cause métaphysique, constituant un obstacle pour la prise en charge des patients. « Cet état de chose fait que, malgré le plein essor que connaît actuellement la rhumatologie dans le monde, il reste encore beaucoup à faire en Afrique», a-t-elle précisé.