Le karité togolais a été bien vanté au Ghana au cours de la conférence Karité tenue du 11 au 14 Mars 2019 à Accra. Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla, présidente de la filière karité du Togo (FIKATO) a tenu à hisser bien haut le drapeau togolais.

La réunion d’Accra fait suite à celle d’Abuja en 2018 et est placée sous le thème “karité 2019, dévoiler la valeur du karité“. Elle a réunit environ 500 acteurs, qu’ils soient directeurs,  investisseurs, collectrices, exportateurs de plus de 25 pays. Une aubaine qui a permis de démontrer la tendance à la hausse continue de l’industrie du karité afin d’apporter une valeur ajoutée à ses principaux acteurs à travers le monde.

« Je crois que notre plus grand défi qui se dresse devant nous c’est d’arriver à transformer nos produits sur place. Ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons gagner efficacement  le pari de l’autonomisation économique de ces milliers de femmes qui vivent des activités autour du karité », a confié Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla, Directrice générale de la Société togolaise du karité (STK).

Le Togo, faut-il le rappeler, est l’un des plus grands pays producteurs de karité au monde et suscite la convoitise des grands groupes mondiaux de la pharmacie, de la chocolaterie et du cosmétique tout comme d’autres multinationales qui se servent de cette matière première.