Des griots de Pagouda, ville située à 40km de la Kara, ont été une fois encore à l’honneur. Certains ont été récompensés à l’issue d’un festival organisé à leur endroit en marge de la fête traditionnelle Sinkaring édition 2017.

C’est le sieur Manzama Esso Malama qui a été sacré meilleur de Pagouda. Il s’est ainsi démarqué des 7 autres avec qui il était arrivé en phase finale. Manzama Esso Malama a reçu une récompense en trophée et une enveloppe financière modeste.

Des griots de Pagouda, au total 18 en course, ont été sur scène et rivalisé à travers des chansons invitant à la cohésion, à la paix, au civisme, au respect des biens publics, à la non-violence et bien d’autres encore.

Le jury a eu à départager les concurrents autour de six critères : le message véhiculé, la diction, l’esthétique d’ensemble, l’accoutrement, l’entrée et la sortie sur scène et le respect du temps imparti.

La fête traditionnelle Sinkaring édition 2017 dans la Binah a été organisée par Aide au développement du monde rural. Cette troisième édition est centrée sur le thème : “Art griotique, patrimoine de cohésion et de développement “.