Les chauve-souris contaminent les fruits sierra-léonais par un virus de Marburg. Ce virus, de la même famille que celui à l’origine de la fièvre hémorragique à virus Ebola, cause de graves maladies associées à une forte mortalité.

C’est l’une des découvertes faites par des scientifiques et l’annonce a été faite par le gouvernement américain qui précise que cela a déjà occasionné au moins 12 épidémies de fièvre hémorragique sur le continent africain.

« Nous savons que les chauves-souris roussettes sont porteuses du virus Marburg dans d’autres régions de l’Afrique. Elles vivent également en Afrique de l’Ouest donc ce n’est pas surprenant », a affirmé un écologiste Jonathan Towner.

« Cinq chauve-souris égyptiennes capturées en Sierra Leone ont été testées positives au virus de Marburg », peut-on lire dans le communiqué du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

A se fier au communiqué, les symptômes et les signes du virus Marburg sont entre autre les maux de tête, les vomissements de sang, les douleurs musculaires et des saignements à travers divers orifices. Ce virus  se transmet par le contact avec des fluides corporels et des tissus infectés, que les chauves-souris répandent lorsqu’elles se nourrissent de fruits.