La fête foraine de Lomé suscite beaucoup d’engouements. Des visites enthousiasmées ne cessent de surprendre les exposants à la Foire internationale de Lomé (FIL). Élèves et étudiants sont aux rendez-vous de cet évènement annuel de la capitale togolaise.

La présence des élèves sur le site de la foire est diversement appréciée par les exposants. Si pour les uns, ces écoliers, collégiens et lycéens constituent des clients privilégiés, pour les autres, ils empêcheraient les potentiels acheteurs de venir dans leurs stands.

Depuis le mercredi 28 novembre 2018, le site de la 15ème foire de Lomé, accueille des visiteurs particuliers. Il s’agit des élèves, pour qui la visite à la foire est considérée comme une excursion. Habillés de leur tenue scolaire, les élèves débarquent sur le site de la foire à la queue leu leu sous la surveillance de leurs encadreurs.

Ces élèves, animés de joie, s’engouffrent dans les allées des pavillons et galeries tout en faisant du bruit. De la maternelle au lycée en passant par le primaire et le collège, aucun élève ne veut se faire conter l’évènement au grand soulagement des exposants de produits destinés à cette franche de la population.

Etant donné que le pouvoir d’achat de ces élèves n’est pas élevé, les exposants de jouets, crèmes, yaourts et autres se disent satisfaits. ”Avec la venue des élèves nous faisons un peu de bénéfice parce qu’ils sont en mesure de payer nos produits. Ce qui nous permet de relever le niveau de notre chiffre d’affaire”, a affirmé Gabriel Koudaho, responsable d’une crèmerie.

Ces exposants estiment que le marché que ces élèves leur fournit est beaucoup plus supérieur que celui des visiteurs ordinaires, car disent-ils, ces derniers ne s’intéressent qu’à des produits qui ne sont pas sur leurs étalages.

Par contre, des propriétaires de stands d’offre de services et autres apprécient différemment la présence de ces élèves à la foire. Pour ce monsieur rencontré dans le stand d’une compagnie d’assurance, les élèves occupent les allées au point où les visiteurs les évitent en prennant d’autres directions, au lieu de passer dans leur stand. Ce qui ne fait pas leurs affaires, a-t-il affirmé.

Des élèves en tenue scolaire prenant de la bière à la foire

L’autre revers de la présence de ces élèves à la foire, est une supervision frêle des surveillants. Certains écoliers se perdent et se retrouvent à l’administration pour des annonces. Un couac de plus, les élèves adolescents à la fin de la visite sont laissés à eux-mêmes. Profitant de ce temps, ils se retrouvent dans des bars et se donnent le plaisir de s’offrir de la bière qu’ils dégustent bonnement dans leur tenue scolaire.

Qui leur vendent de la bière? Ce n’est pas normal“, s’est offusqué une dame attirant notre attention.