Le site de la foire était rempli de monde ce week-end, le deuxième depuis le 23 novembre. Le ton a été donné vendredi avec des nombreux visiteurs, ce qui fait la joie des exposants. Les visites se sont poursuivies le samedi avec un pic le dimanche 2 décembre 2018.

C’était bondé pour ne pas dire plein à craquer. Chaque espace est occupé. Impossible de marcher à son aise. On se bouscule sans mauvaise intention, avec courtoisie, dirait-on. C’était une ambiance des bons jours.

A la foire de Lomé, ce dimanche 02 décembre, tout y est. Des couples, des vrais, habillés dans le même tissu, accompagnés de leurs progénitures, font la ronde main dans la main. Des couples, nous ne dirons pas des faux, main dans la main, les uns serrés aux autres, jouaient aux amoureux. Il s’agit des jeunes voire des adolescents, légèrement habillées pour les filles, les pantalons en dessous des fesses pour les garçons, dans leur amourette.

La plupart sont venus profiter de la bonne ambiance qu’offre la foire et faire quelques achats en fonction de leurs bourses. L’occasion est belle pour se détendre et voir des nouveautés que proposent les autres pays présents. C’est ce que témoigne Yannick, un visiteur. « Je suis venu à la foire pour me distraire, surtout voir des nouvelles choses. Au village des burkinabés, j’ai vu beaucoup de choses », a-t-il confié.

Nous vous faisons revivre l'ambiance du week-end. #tgfil15

Gepostet von Foire Internationale de Lomé #tgfil15 am Montag, 3. Dezember 2018

Jeannette va dans le même sens. « Je suis venue visiter et acheter des jouets pour mes petits frères. J’ai vu beaucoup de choses qui m’ont plus mais comme je n’ai pas assez d’argent, j’ai juste acheté les jouets et une paire de chaussures pour moi-même », a dit jeannette accompagnée de son petit-frère.