LOME, TOGO 13-05-31 - Kodjo Afate Gnikou and his $100 US 3D printer W.AFATE, which is largely made of e-waste, in Lome, Togo on May 31, 2013. Gnikou dreams of sending a larger version to Mars to print tools and homes for future colonizations. "They all say it is merely a dream and it will never happen," says Gnikou, pointing out that there are already robots on Mars. "I really want my 3D printer to be the first on Mars so people can say it was an African who had the idea to put a 3D printer on Mars." Photo by Daniel Hayduk

Le génie togolais a fait parler de lui et ce, à Barcelone en Espagne. Le Togolais Afate Kodjo Gnikou, inventeur de l’imprimante 3D a ravi le 1er prix de l’innovation technologique au cours de la 10ème conférence international du réseau des laboratoires de fabrication numérique (FabLab).

Nous sommes en 2014. Au total 250 FabLabs issus de 40 pays se sont retrouvés du 2 au 8 juillet à Barcelone en Espagne. Le rêve de ce jeune de 33 ans prend forme et commence par porter de véritables fruits, lui qui ambitionne donner de l’espoir aux jeunes et de montrer que l’Afrique possède une place sur le podium des inventeurs et du marché mondial de la technologie.

Afate Kodjo Gnikou n’est pas à son premier sacre avec sa création 3D W.Afate. En février 2014, au Cap vert, il a reçu le 1er prix de la meilleure innovation technologique lors du sommet Africain de l’innovation. Mais plus tôt en novembre 2013 il impressionne tout le monde à Abidjan lors de la 4ème édition du Carrefour des possible Afrique.

Le jeune togolais veut arriver à commercialiser son imprimante 3D à faible coût (500.000 F CFA). Pour l’heure, il a pu mobiliser un financement savamment de 3,8 millions de FCfa.

Rappelons que l’imprimante 3D est conçue à base de  matériel de récupération locale et des déchets électroniques