Modeste Têko, membre du Comité d'organisation

Et c’est reparti pour le festival “Mine de crayon”. La septième (7ème) édition démarre le 23 mars et prendra d’assaut cinq grandes villes du pays. Elle est placée sous le thème “Jeunesse créative au service du développement”.

Les responsables de l’association “Or Noir”, organisatrice, ont rencontré la presse lundi 13 Mars pour leur porter l’information. Quoique dans la douleur, par manque d’appuis, le festival aura bien lieu, selon les propos des premiers responsables de l’association.

Pour cette édition, à en croire Modeste Teko du Comité d’organisation, le Festival démarre le 23 Mars à Sokodé, pour se poursuivre à Kara, descendre à Atakpamé, Tsévié et chuter à Lomé pour la seconde phase. Aussi, a-t-il expliqué que la seconde phase, du 1er au 8 Avril sera essentiellement consacré à un atelier de résidence à l’Institut français.

« Cette année, au delà du dessin, nous y ajouterons, de la peinture avec des artistes peintres », a laissé entendre Modeste Têko qui se félicite de constater que l’évènement est devenu un véritable tremplin pour amateurs comme professionnels du dessin. « L’artiste participe au développement et tout passe par le dessin », a-t-il ajouté.

Un jeune talent togolais ayant participé aux éditions précédentes devra sortir vers fin 2017, son 1er manuel d’enseignement du dessin pour les écoles du Togo. Le vœu de “Or Noir” est que ce chef-d’œuvre soit intégré dans les fournitures scolaires des élèves togolais.