Une vingtaine de filles ont pris part du 09 au 13 septembre au « Female TechCamp » au American corner à l’Université de Lomé. La rencontre a permis aux participantes de fabriquer “leurs ordinateurs en bidon mais pas bidon”.

Déjà, les premières journées ont permis à ces jeunes filles passionnées de la technologie, issues de diverses structures de briser le mythe autour de la fabrication d’ordinateurs. Elles en ont fabriqué elles-mêmes et cette fois-ci en bidon. Ce n’était pas sans la contribution du Woelab. C’est une première en Afrique et au Togo.

Selon Odile Acotie, étudiante et participante au TechCamp, ” quand l’ordinateur est en bidon, il devient un objet ordinaire et accessible à tout le monde. Pour le moment, il n’y a pas de nombreuses filles dans le domaine informatique mais entre filles le courant passe mieux. “

Nadège Afoutou le chef de projet rappelle que le « Female Tech Camp 2014 », l’objectif de cette initiative est de faire des participantes des incubateurs de technologies dans leurs différentes communautés. ” Nous espérons qu’à l’issue de ce camp, elles pourront mettre en place des « working spaces » où les filles pourront innover ” a-t-elle déclaré.

Les jeunes lors de l'assemblage
Les jeunes lors de l’assemblage

Au-delà de la conception des ordinateurs en bidons mais pas bidon du tout, les participantes ont eu droit à des formations en leadership. Rappelons que le woelab est un organe d’incubateur technologique et le premier espace africain de démocratie technologique.

Devra-t-on le rappeler, cette initiative a voulu être une plate-forme pour susciter des talents féminins dans le domaine technologique.

De retour du TechCamp