Sécuriser ses données personnelles devient une nécessité tant pour les entreprises que pour les individus. C’est ce qui a poussé des experts en technologies de l’information et de la communication des responsables juridiques et auditeurs juridiques à échanger autour du sujet, avec des chefs d’entreprise, de compagnie d’assurance, banques, opérateurs télécoms, industriels et responsables d’institutions publiques. C’était le 1er août 2018 à Lomé.

L’article 28 de la déclaration des droits de l’homme stipule: « tout citoyen a droit au respect de sa vie privée, de son honneur, de sa dignité, de son image, de sa correspondance et de ses communications. L’état garantit le secret de la correspondance et des télécommunications », ce droit nombreux sont ces citoyens qui l’ignorent et laissent ainsi leur droit bafoué.

Thérèse Donu, avocat, a une fois encore insisté dessus. Selon ses explications, vue l’ébullition de la technologique et  échanges de données à travers le monde, les données personnelles doivent être protégées.

Elle a souligné qu’une entreprise qui collecte des données de ses clients à des fins autres que lesquelles elles ont été collectées peut être poursuivie par les juridictions.

Aussi, elle a ajouté que  les entreprises qui ne protègent pas les données de leurs clients peuvent se voir retirer leur autorisations provisoirement ou de façon définitive. Elle a aussi fait savoir que ces entreprises sont passibles de payement d’amendes pécuniaires si elles ne protègent pas les données de leurs clients.

A en croire Me Thérèse Donu,  le règlement général sur la protection des données (RGPD) constitue une convention entre les Etats membres de l’Union européenne (UE). Pour les Etats non membres,  il demeure un document de référence pour les entreprises.

Des participants à la séance organisée par CFAO technologies

Pour Edem Agbekponou, directeur des opérations commerciales à CFAO Technologies, au regard des enjeux de la digitalisation des transactions, et des flux des données, que cela induit, la protection des données personnelles ne peut plus être considérée comme un choix pour les entreprises et les institutions mais un enjeu économique au regard des pertes financières sur l’image de marque que peut engendrer la perte des données. D’où, précise-t-il,  la nécessité pour les entreprises, où qu’elles soient de bien s’outiller pour protéger leurs données personnelles mais aussi, celles de leurs clients.

Selon le RGPD,  une donnée personnelle est toute information se rapportant à une personne physique qui peut être identifiée, directement ou indirectement notamment par référence à son nom, son numéro d’identification, ses données de localisation, son identifiant en ligne, des plusieurs éléments spécifiques propres à son identité.

Pour rappel la rencontre a été organisée par CFAO Technologies et son partenaire ORACLE Corporation.