Le ministre de la santé, Moustafa Mijiyawa

Le Togo prend à bras le corps les problèmes de santé. Le gouvernement dit avoir investit plus d’un milliard de Francs Cfa dans la santé. Ceci, dit-on afin de répondre aux besoins sanitaires des populations dans les coins les plus reculés.

Le gouvernement togolais dit avoir fournit des équipements sanitaires d’une valeur de 1milliard 83 millions Francs CFA dont 1milliard 35 millions pour les infrastructures et 481 millions FCFA pour les équipements.

Ces dotations, à se fier aux chiffres parvenus à la rédaction d’Africa rendez-vous, sont constituées de 8 Unités de soins périphériques (USP), 4 centres médicaux sociaux et 3 hôpitaux dans des localités telles Nassongué, Mango, Bè Kpota, Awandjelo, Baoulé, Koumongoukan, Agbonou, Adéticopé, Agbandaoudé, Koussountou, Natchitikpi et autres localités. Aussi, 20 incinérateurs ont été construits répondant aux normes sanitaires d’un coût total de 147 millions de F CFA.

Ce don va contribuer à l’amélioration des conditions de vie des habitants des zones mal desservies par les infrastructures et services sociaux économiques de base. I l va aussi servir au perfectionnement de la réduction des inégalités sociales.

« Comme les autres, ils ont droit à la santé comme l’exige le troisième objectif de développement durable. Un objectif que le Togo entend atteindre bien avant l’échéance 2030», a souligné Moustafa Mijiyawa, ministre de la santé

Ce don s’inscrit dans le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC). un programme qui devra contribuer à l’amélioration significative des conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par les infrastructures et services sociaux ainsi qu’à l’économie de base. Il va aussi contribuer à la réduction des inégalités sociales, à travers des interventions ciblées sur les besoins urgents et prioritaires.