Une partie des coureurs

Des employés de Togo Terminal, filiale du Groupe Bolloré et des agents des autres filiales du Groupe au Togo ont fait du footing à Lomé dans le cadre du Marathon Day 2017. Une activité sportive qui rentre dans le cadre de la politique de responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) et dont les retombées devront beaucoup servir aux enfants démunis.

A Lomé, le 30 Septembre 2017, ils étaient environ 500 à participer au Marathon Day. Ceux qui le peuvent, ont fait du footing sur 5 Km pendant que d’autres se sont contentés d’une simple marche. Partis de la Bluezone au quartier Cacaveli, ils ont arpenté quelques artères de la capitale avant de regagner le point de départ.

Ainsi, pour chaque employé participant à cette course, c’est 3 Euro, environ 2.000 Francs Cfa que le Groupe Bolloré, présent dans 105 pays dans le monde doit débourser. Cette bagatelle somme, réunie, devra être reversée à l’UNICEF pour assurer l’éducation des enfants démunis dans le monde, selon les explications du directeur d’exploitation de Togo Terminal, Gérard Sewovi. « C’est un évènement qui permet de débloquer 3 Euros pour le compte de chaque participant, à l’Unicef en faveur de l’éducation des enfants vulnérables. L’évènement nous a permis de nous retrouver aussi en famille, un ça nous a fait du bien également de faire travailler notre corps ».

« C’était bien, ça m’a permis de perdre quelques calories et je suis très contente », a confié Larissa Takassi-Kikpa, de TCL qui dit espérer une réédition l’année suivante avec plus de monde. La participation étant volontaire.

Le Marathon Day se présente comme un évènement important pour Bolloré Transport & Logistics surtout que dit-on, cela permet à chaque collaborateur de montrer que la solidarité, la cohésion, et le respect de l’autre font partie des valeurs du groupe.

Charles Gafan, directeur général de Togo Terminal

« Par cette course, sachez que nous avons travaillé pour notre propre santé mais aussi, apporté un plus dans la vie des enfants cette année », a dit  le président directeur général de Togo Terminal, Charles Kokouvi Gafan, à la fin de la course.

En 2016, ils étaient près de 12.000 à courir dans 94 pays. Un chèque de 36.000 euros a été remis à la Croix Rouge.