Le Cameroun n’est plus en position d’organiser la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) prévue du 15 juin au 13 juillet 2019. Ainsi en a décidé la Confédération africaine de football (CAF).

L’organisation a été retirée pour des raisons sécuritaires selon les premiers responsables de la CAF. Une décision prise à l’issue de la réunion de la commission d’organisation de la CAN à Accra ce 30 novembre 2018.

“Le Cameroun ne peut pas être prêt pour la compétition”, sont-ils arrivés à déduire.

Toutefois le président de la CAF, Ahmad Ahmad a exprimé sa préoccupation à propos de l’insécurité qui règne surtout dans le Nord du pays, au président camerounais, Paul Biya lors de sa visite le 2 octobre 2018.  Alors par prudence, la CAF a envoyé sur place plusieurs missions d’inspection et quelques experts en matière de sécurité, pour évaluer l’avancée des travaux.

Ce n’est pas la première fois que la CAN est délocalisée tardivement. En 2015, le Maroc s’était désisté pour cause de virus Ebola et la CAF avait trouvé comme pays secours la Guinée équatoriale.

Pour l’heure, le Maroc et l’Afrique du Sud sont pressentis pour se porter candidats.